Les Infos

Fermer Bienvenue

Fermer Base de données

Fermer Catalogues

Fermer Préparation à l'examen

Fermer QTH Localisation

Fermer Vidéo

Fermer Webcluster

Technique

Fermer ECHOLINK

Fermer Les relais

Situation
Visites

 12910 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Webmaster - Infos
Nous rejoindre

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 14 membres


Connectés :

( personne )
Nouvelles


Le samedi matin chez F6kbm - par Dan le 15/01/2013 : 22:38

Le Samedi matin chez F6KBM tous les essais sont autorisés. Venez nous rejoindre...

Certains préparent le relais VHF :

WP_000057.jpg        WP_000058.jpg    

D'autres effectuent des essais d'antennes:

WP_000054.jpg                    WP_000055.jpg              

Voici la vidéo du samedi 12/01/2013

 

 

 


F8GNV par F8GNV - par Dan le 13/01/2013 : 18:14

Faites connaissance avec ric, F8gnv… par F8gnv

(Paru dans le Bulletin U.T.F n°101 janvier 2013).

f8gnv.jpg

Comme promis et avec un peu de retard, je vais essayer de te raconter mon parcours CW. Comme tu le sais, pour moi, c'est au niveau professionnel que tout a commencé.

Entré le 1er Octobre 1985 à l'E.N.P de Fos sur Mer comme élève gardien de la paix, j’ai été affecté dix mois plus tard à la C.R.S N° 3 de QUINCY sous Sénart qui d' ailleurs est toujours mon affectation actuelle. après quatre années passées en section de service général qui m'ont permis de connaître le boulot de terrain mais où je commençais aussi à trouver le temps long, j'ai eu une opportunité: Le chef de centre de l'époque recherchait des volontaires pour remplacer les futurs mutés du service transmissions où je m'étais fait un copain(Marc). Celui-ci me pistonna auprès du chef de la radio et je fus choisi pour le stage C.T.E de radiotélégraphiste qui se déroulait à VELIZY au Groupement des CRS. Je précise quand même qu’étant le seul volontaire pour effectuer ce stage, le commandant de l'époque n'a pas hésité une seconde à m'y envoyer (enfin je crois Hi). Ce qui m'amène un matin d'hiver de Février 1990 à faire ma valise et à rejoindre le centre de formation de Vélizy en laissant derrière moi ma fille axelle qui venait de naître et sa maman.

Ce stage, qu'en dire sinon qu'il a duré un peu plus de 5 mois avec environ 4 heures de L.a.S par jour (Lecture au Son) et avec bien sur les autres matières comme la procédure radio (Code "Z" et code "Q") et la technique. Je précise que je ne rentrais pas le soir au QRa, trop de Kms à faire et qu’en plus, il fallait réviser les cours car il y avait des interrogations écrites comme à l'école Hi ! Mon apprentissage de la télégraphie n'a pas posé d'énormes difficultés avec quand même, des hauts et des bas. J’avais quelques lettres qui avaient du mal à passer mais au final, je suis sorti du

cours à environ 1000 mots à l’heure, la vitesse d'examen était de 840 mots à l'heure.

Les 26 lettres de l'alphabet, les 10 chiffres (le zéro était passé d’office comme un T long), et les signes de ponctuations comme la virgule, le point; la barre de fraction les deux points et le IMI ou point d’interrogation. Idem pour le e accentué (é), les guillemets, l'apostrophe, la fermeture de parenthèse qui servait d’ ailleurs également d'ouverture de parenthèse (l'ouverture de parenthèse n'était pas enseignée), le tiret, le a accentué (à) ainsi que les signes de service aR, BT et Va. Voilà, je pense n’avoir rien oublié. au bout de 5 mois, je savais taper à la machine à écrire avec mes dix

doigts et avec le diplôme C.T.E. Radiotélégraphiste validé par l'autorité militaire de la zone de défense. Certains vont peut-être sourire par rapport à la vitesse de sortie d'examen car pas très rapide, mais nous devions apprendre tous les signaux cités ci-dessus ce qui faisait pas mal d'heures d'apprentissage et en plus, taper tout cela à la machine à écrire. Sorti du stage, j'ai donc été affecté au centre des transmissions de ma compagnie. Nous étions 4 en tout et pour tout à gérer le matériel radio, le matériel informatique et tout ce qui concernait la téléphonie.

Le chef de centre qui avait passé tous les diplômes radio (CT2 à Rochefort) ne faisait plus beaucoup de CW car il devait s'occuper de tout le reste, maintenance du matériel et tâches administratives. Donc, le premier jour, il me dit : "Ton boulot est de mettre le casque et de prendre tout ce qui passe ! ". On ne discutait pas les ordres du chef et donc à partir de ce jour-là, j'écoutais tout ce qui passait sur la fréquence et je prenais en doublure tout le trafic radio des QRG CRS. Ceci représentait environ une cinquantaine de télégrammes par jour et jusqu’à 100 pour les fins de mois. Il faut préciser que le trafic était rapide (1200mini) par rapport à mon niveau et que je devais rapidement être opérationnel. J'ai dû attendre environ trois mois avant que l'on me lâche tout seul sur le réseau ! Mon chef avait prétexté une manifestation sur Paris où tous les opérateurs radiotélégraphistes étaient conviés pour me lâcher seul dans l'arène lol.

Je n’en ai pas dormi de la nuit et le lendemain c'était avec une certaine appréhension que je suis parti au travail. La journée s'est à peu près bien passée car aucun télégramme "ARRIVEE" à prendre sauf le soir à 17H00 où ma station directrice me balance un QTC 2 et là c'est devenu la panique lol. Heureusement que j’avais un téléphone et les numéros des copains radios des autres compagnies. J’ai pris ce que j’ai pu à la main et ensuite j’ai recollé les morceaux au téléphone avec les copains. Il m'a fallu environ une bonne année avant d'être à peu près à l'aise et assez confiant pour ne plus être stressé au niveau de la lecture au son et ne plus avoir à téléphoner pour assurer mes QSL de messages. Sinon, j’ai vraiment été facile en CW si ce terme peut être employé à l'issu

d'un renfort saisonnier en 1992.

Ma compagnie était en déplacement pendant deux mois au pays basque et à cette époque, le groupement des CRS de Bordeaux et sa télégraphie QRQ était redoutée de tous les opérateurs CRS ZZO comme moi (Comprenez jeunes opérateurs pour ZZO).

Pendant ce déplacement, j'ai vraiment dû abandonner le stylo pour la machine à écrire.

Il m’était impossible de prendre à la main car le volume de trafic trop important obligeait l'opérateur à taper directement à la machine sinon impossible d'écouler le trafic. J'ai même dû un soir annoncer au GRPT de Bordeaux un QTC 3 qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Ces trois télégrammes annoncés à 17H15, deux de 450 groupes et un de 550 groupes. La lame de scie a chauffé ce soir-là car l'opérateur de Bordeaux sans doute pressé de partir en week-end me répondit : FSS391 de FIS 233 QRQ.

Je m'exécutais ! a la fin du télégramme, j'annonçais B2 et mon copain de BDX me disait QSL QRQ Hi ! Je dois dire que l'opérateur en face était exceptionnel et ce fût ainsi à chaque fin de télégramme avec un QRQ. au bout du troisième, je n'en pouvais plus et je commençais à avoir des crampes lolll ! Mon ami en face en tout et pour tout me demanda une confirmation pour le dernier T.O et il me souhaita un excellent week-end. Je peux vous affirmer sans modestie que j'ai été quand même assez fier de moi ce soir-là. En rentrant sur Paris à l'issue du déplacement après un

passage par le GRPT de Bordeaux où nous nous étions arrêtés pour manger le midi, j' ai été reçu comme un roi par mes amis radiotélégraphistes (Un souvenir inoubliable). Ceci m’a valu quelques sueurs froides par la suite car je manipulais aussi plus vite et les copains en face me répondaient aussi plus vite. J'étais parfois à la limite mais c'était du sport et je me régalais. Puis, en 1995, arrivée du RESCOM en remplacement du télétype qui nous avait déjà "piqué" pas mal de boulot. Ce nouveau moyen de communication a sonné le glas de la télégraphie Morse chez les CRS.

Une note de base officialisait cet arrêt en 1997. Puis, après, pour moi, le trou noir. Dix bonnes années où je suis passé à autre chose.

Puis, un jour, j'ai eu cette envie irrésistible de refaire de la CW. J'ai commencé par rechercher sur internet un moyen et j’ai trouvé un logiciel gratuit pour en faire sur cw.com qui m'a permis de renouer avec la lecture au son.

Ensuite, il y a eu la période Hamsphere.com et grâce à ce logiciel, j'ai vraiment pu reprendre la CW mais le manque de trafic m'a conduit naturellement à me pousser vers le monde radioamateur. J'ai franchi le cap grâce à des amis qui m'ont un peu poussé, je l’avoue. Car, malgré mes diplômes militaires dont un CT1 passé au régiment de transmissions d'agen en 1993, j’ai du tout repasser en

Janvier 2011 pour obtenir ma licence radioamateur.

Ce que j'aime dans la CW : La lecture au son bien sur, quelle que soit la vitesse, QRS avec un jeune ou QRQ avec les anciens à condition que ce soit de la vraie CW, sans décodeur et quel que soit le manipulateur. Rien de plus beau qu'un QSO à la pioche ou à la lame de scie. Mais, je dois dire qu'un QSO QRQ au manip électronique avec F6ENN, Michel, F5TPF, Yann, F5VV, Joël ou un autre ami de la bande du 7012 Kcs , c'est quand même pas mal aussi lolll.

Je remercierai pour finir tous mes amis, ceux des premiers jours avant ma licence F6aaF, Michel et les amis du radio club F6KBM qui m'ont poussé à la passer et mon ami Patrick, F2PI, qui a été le premier à me faire confiance et à apprécier ma CW. Puis, les autres amis de la QRG "7012" qui sont venus après comme F6FCO, Jean Claude, F8MRU, Jaco, F8LDH, alain, F6HVO, Yves, F5TO, Bernard et F6BOL, Roger et ceux que j’ai déjà cité comme Yann et Michel pour leurs très longs QSO QRQ qui m'ont permis de monter en vitesse.

Pour finir je remercierai mes 5 parrains H.S.C (demande en cours) pour m'avoir fait confiance et me permettre de rentrer dans ce club de prestige : F6DUR, Gas, F5VV, Joel, F6ENN, Mic, F6FLF, Francis, et toi Momo, F6IIE. Désolé pour tous ceux que je n'ai pas cité mais que je remercie aussi pour les bons QSO’s que nous faisons tous les jours. Une petite mention spéciale à F8BXQ, mon ami Jules (92 ans) pour sa gentillesse et sa très belle CW QRQ et son QSO aéro du vendredi sur le 7011 + ou - QRM à 10H00 environ.

Encore merci à tous.

Voilà ma petite histoire qui j'espère n'a pas été trop ennuyante à lire. a bientôt sur l'air

73’s QRO de Ric F8GNV


Richard F8GNV diplômé HSC - par Dan le 09/01/2013 : 16:06

Le Radio Telegraphy High Speed Club ( HSC ) a été fondé en 1951 en tant que rassemblement de  Radioamateurs intéressés par la télégraphie à grande vitesse. Le candidat doit montrer ses capacités d'Opérateur en lecture et manipulation à cette vitesse de manière parfaite.

Richard F8GNV a obtenu et reçu le diplôme pour une vitesse de 30 WPM

Un grand bravo à notre ami Richard , nous avons fêté cet événement avec lui le samedi 8/12/2012

Richard.jpg

hscgroup.jpg


Les Bourses d'échanges et Salons - par Dan le 02/01/2013 : 12:18

Retrouver les bourses d'échanges et Salons dans l'Agenda de F6KBM

Merci à F4DTL pour son aide



Contacts Web

Calendrier
Conditions Trafic
VHF Aurora :
Status
144 MHz Es in EU:
Status
50 MHz Es in EU :
Status
Recherche



^ Haut ^